Revenir aux résultats de recherche Imprimer cette page

Dérives sectaires en santé : la MIVILUDES et l’Ordre national des infirmiers agissent pour sensibiliser les infirmiers au risque de dérives thérapeutiques à caractère sectaire, 24 septembre 2015

 Le président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (la Miviludes), Serge BLISKO, et le président de l’Ordre national des infirmiers, Didier BORNICHE, ont signé une convention de partenariat le 24 septembre 2015 afin notamment de sensibiliser les infirmiers au risque de dérives thérapeutiques à caractère sectaire. Ce partenariat entre la Miviludes et l’ONI est parti du constat que « le nombre de pseudo-praticiens, de dérives thérapeutiques dues à des pratiques commerciales trompeuses et de formations débouchant sur des qualifications non reconnues par l’Etat concurrencent de façon inquiétante l’offre de soins conventionnels. Ainsi, la maladie est devenue une porte d’entrée propice aux mouvements à caractère sectaire qui, profitant de la souffrance et de la vulnérabilité des malades, peuvent les exposer au risque de dérives sectaires ».

Ainsi, deux axes prioritaires ont été identifiés :

- l’échange d’informations portant sur les signalements de situation à risque, complété par l’apport d’expertise de la Miviludes et la transmission des sanctions des professions ordinales lorsqu’elles sont en lien avec des dérives thérapeutiques à caractère sectaire.

- les actions de sensibilisation au risque de dérives sectaires auprès de la profession par voie d’interventions notamment auprès des référents régionaux « dérives sectaires » de l’Ordre, d’élaboration de messages d’informations et de fiches pratiques, visant à aider les infirmiers dans le repérage des patients concernés mais également dans la prévention de pratiquer des méthodes insuffisamment éprouvées de type dérive sectaire.

 

Consulter ici : "Dérives sectaires en santé : la MIVILUDES et l’Ordre national des infirmiers agissent pour sensibiliser les infirmiers au risque de dérives thérapeutiques à caractère sectaire, 24 septembre 2015"