Revenir aux résultats de recherche Imprimer cette page

Les directives anticipées (Haute Autorité de Santé)

Suite à l'entrée en vigueur de la loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie, la Haute Autorité de Santé (HAS) propose trois nouveaux documents relatifs aux directives anticipées. Le premier s'adresse au patient : il comporte plusieurs formulaires de directives anticipées, et "ne préjuge pas du décret d'application" de la loi sur lequel la HAS sera amenée à rendre un avis. Il distingue "les volontés de la personne concernant les actes et l'accompagnement qui auront lieu "de son vivant" et ses volontés concernant les évènements qui auront lieu "après sa mort" - tels que, par exemple, les éventuels prélèvements d'organes, les obsèques, ou l'accompagnement, par les soignants, de la famille de la personne après le décès". Le deuxième document s'adresse aux professionnels, afin de "les aider à parler des directives anticipées, et à accompagner les personnes qui le souhaitent. Il pourra également être utilisé pour la formation des jeunes médecins dans leur pratique quotidienne". Enfin, le dernier document présente un fonds documentaire sur les directives anticipées : cadre juridique, documents d'information et formulaires disponibles en France, état des lieux en Europe et Amérique du Nord, travaux réalisés sur les directives anticipées, pratiques en France, outils disponibles à l'étranger, et questions posées par les directives anticipées.